La mesure des champs électriques et magnétiques est une opération souvent délicate qui nécessite un matériel de mesure approprié. Celui-ci dépend d’abord du type de champ que l’on entend mesurer : champ électrique statique, champ magnétique, émissions électromagnétiques générées par une antenne de téléphonie mobile… Suivant les cas, l’appareil mesurera la composante électrique du champ et délivrera une valeur en volts par mètre (V/m) ou bien sa composante magnétique et affichera un résultat en microtesla (µT).

LES CHAMPS ÉLECTROMAGNÉTIQUES SONT PAR NATURE TRÈS VARIABLES

Les champs électromagnétiques peuvent fluctuer en fonction de nombreux paramètres. Dans le cas des lignes électriques, la consommation d’électricité, et en conséquence l’intensité du courant qu’elles transportent, a un impact direct sur les valeurs des champs magnétiques. Il n’est pas rare que pour une même ligne, il y ait un facteur 3 entre la nuit et le jour par exemple. Ceci explique que des écarts importants peuvent être relevés entre deux mesures de champ magnétique effectuées au même endroit, mais à deux moments différents.

Le champ électrique d’une ligne électrique varie moins car la tension de la ligne est toujours la même.  Cependant les conducteurs d’une ligne aérienne peuvent se dilater en fonction de leur température et donc être plus ou moins près du sol. Ceci aura une influence sur le champ électrique. Par ailleurs, la présence d’objets, ou de masses métalliques ou conductrices de l’électricité, est aussi susceptible de modifier localement la répartition des champs dans un environnement donné. C’est même vrai pour l’opérateur  qui effectue la mesure de champ électrique. Ceci ci doit donc utiliser des appareils spécifiques, dont le capteur peut être tenu éloigné de l’opérateur (par exemple il est posé sur un trépied et connecté par fibre optique à l’appareil tenu par l’opérateur).

Le champ magnétique est beaucoup moins sensible à la présence d’objets conducteurs et peut donc il peut être mesuré avec des appareils tenus à la main. Néanmoins, comme on l’a indiqué, le champ généré par les lignes électriques varie considérablement au cours du temps.

Pour effectuer des mesures fiables et reproductibles de champs électriques et magnétiques  il est donc indispensable d’avoir recours à des professionnels spécifiquement formés et équipés du matériel adéquat.

De plus, un protocole de mesure doit être respecté, notamment pour relever précisément la localisation des mesures sur un plan et relever toutes les éléments présents dans l’environnement et susceptibles d’influencer les mesures.  Il existe une norme française AFNOR (référence UTE C99-132) qui décrit un protocole pour les mesures de CEM sous les lignes électriques et qui donne les meilleurs conseils et méthodes à mettre en œuvre pour des mesures fiables et reproductibles.

UN DISPOSITIF NATIONAL D’INFORMATION, SANS ÉQUIVALENT DANS LE MONDE

L’état français a souhaité mettre en place un dispositif national d’information sur les champs électromagnétiques émis par les lignes à haute tension. Ce dispositif, mis en place par un décret en 2011, s’est traduit par la réalisation d’un vaste plan de mesures à partir de 2013.

Ceci a concerné toutes les communes de France métropolitaine ayant au moins une zone urbanisée traversée par une ligne à haute tension de forte puissance. Au final plus de 2000 lignes à haute tension ont été prises en compte et plus de 5000 points de mesure ont été réalisés entre 2013 et 2018.

Ces mesures ont été réalisées par des laboratoires indépendants agréés par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation) selon le protocole décrit par la norme française UTE C99-132.  Elles sont mises à disposition du public sur le site web : https://www.cem-mesures.fr/

UN LABORATOIRE INDÉPENDANT PEUT INTERVENIR À LA DEMANDE DU MAIRE

En parallèle au dispositif national, RTE et l’Association des Maires de France (AMF)  ont passé un accord suivant lequel RTE s’engage à répondre à toute demande d’information des mairies sur les CEM émis par les lignes à haute tension. Ceci concerne les 18000 communes de France, dont le territoire est traversé par une ligne.

Le premier élément de ce dispositif est une plaquette d’information sur les champs et aussi sur le dispositif de relevé et mesure de champ qui est proposé aux mairies. En effet les demandes d’information sont traitées au cas par cas et, pour répondre au mieux aux mairies, des mesures spécifiques peuvent être réalisées sur demande.

C’est le Maire de la commune qui sollicite RTE. Chaque demande fait l’objet d’une analyse commune avec la mairie et la réponse la plus adaptée est mise en œuvre. Par exemple RTE peut intervenir directement pour effectuer un relevé des valeurs et répondre au besoin aux questions des habitants, ou bien un laboratoire indépendant est mandaté pour effectuer des mesures conformément au protocole normalisé.

Cette prestation peut, si la commune le souhaite, être prise en charge financièrement par RTE. Dans tous les cas, le laboratoire mandaté organise les mesures avec la mairie et lui transmet directement le rapport de mesures.

Pour en savoir plus, téléchargez la brochure destinée aux Maires