Tout savoir sur les champs électromagnétiques basse fréquence

EN SAVOIR PLUS

Champs magnétiques et santé publique : plusieurs dizaines d’études depuis 30 ans

Imprimer Fiche N°5

L’impact éventuel du champ magnétique d’extrêmement basse fréquence sur la santé a donné lieu à plusieurs centaines d’études et plusieurs dizaines d’expertises scientifiques réalisées collectivement à travers le monde. Depuis une trentaine d’années, les Etats-Unis, le Canada, le Japon et l’Union Européenne se sont particulièrement impliqués dans de tels travaux. Leur objectif : regrouper, analyser et comparer les résultats issus de centaines de travaux pluridisciplinaires.

Des recherches indépendantes et multidisciplinaires

L’indépendance des études et expertises réalisées dans le domaine des champs électromagnétiques d’extrêmement basse fréquence est garantie : la plus grande partie (et notamment les études épidémiologiques) est en effet réalisée par des laboratoires universitaires financés sur fonds publics, et les résultats sont publiés dans des revues à comité de lecture, ce qui implique que ces publications soient critiquées et validées par des scientifiques indépendants.
En France, les scientifiques ayant bénéficié de financements ou cofinancements de RTE pour conduire leurs recherches se voient garantir, par le contrat de recherche, leur indépendance de publication.
On dispose de deux types d’outils d’investigations scientifiques correspondant à deux types de démarches. Les premiers concernent l’épidémiologie c’est à dire des études d’observation de la population, permettant de mettre en évidence d’éventuels liens statistiques corrélant exposition aux champs magnétiques et apparition de maladies. Les seconds sont les expérimentations biologiques sur l’homme ou l’animal ou sur des cultures de cellules. Ainsi, si les études épidémiologiques sont des études d’observation passive (on n’intervient pas sur le cours des événements), les études expérimentales cherchent à provoquer de manière maîtrisée un effet, pour comprendre comment les champs électromagnétiques pourraient interagir sur le vivant, autrement dit pour comprendre les mécanismes d’action éventuels.

Les deux approches se complètent et s’enrichissent mutuellement : en effet, dès lors qu’un mécanisme d’action est identifié, il permet de mieux définir le paramètre à mesurer dans les études épidémiologiques : ainsi si les études expérimentales montrent un effet reproductible apparaissant sous certaines conditions (par exemple au delà d’un certain seuil, d’une certaine durée d’exposition, etc.), on cherchera ensuite, dans les études épidémiologiques, à observer spécifiquement ces conditions.

Un domaine très étudié

Il faut remonter à 1979 pour trouver la première étude soulevant la question des effets éventuels sur la santé liés à l’exposition aux champs magnétiques. Menée dans la région de Denver, aux Etats-Unis, cette étude épidémiologique pionnière, en dépit de défauts méthodologiques, a interpellé la communauté scientifique et impulsé de très importants travaux de recherches au niveau international. A leur lumière, la communauté scientifique, les compagnies d’électricité et les gouvernements se sont trouvés confrontés à des interrogations nouvelles vis-à-vis du "produit électricité". Pour se donner les moyens de répondre aux incertitudes autour de ces interrogations, les industriels et les pouvoirs publics ont réalisé un véritable effort de recherche scientifique coordonné au niveau international.

 

Focus

  • Accédez directement aux sources des publications scientifiques
  • Nous mettons à votre disposition la liste des expertises collectives. Pour permettre aux internautes d’accéder aux sources d’information sans intermédiaire, celle-ci renvoie directement à tous les documents sources de référence, dès lors qu’ils sont accessibles sur Internet. Réalisée avec l’aide du Service des Etudes Médicales d’EDF, cette liste rassemble plusieurs dizaines d’expertises collectives, avis et recommandations réalisées par des scientifiques à travers le monde, analysant les résultats de centaines d’études (en laboratoire et épidémiologiques) sur la santé et les champs électromagnétiques depuis plus de 30 ans. Ce recensement a pour objectif de donner un panorama d’ensemble concernant ces travaux scientifiques.