UNE ESTIMATION SIMPLE, UN CALCUL PRÉCIS TRÈS COMPLEXE

Sans faire de savants calculs d’ingénierie, il est possible de se faire une idée de l’ordre de grandeur des champs électriques et magnétiques au voisinage d’une ligne électrique à haute tension, en fonction de la distance à la ligne (en mètres) et de la tension (en volts) de la ligne. Ce genre d’informations générales est notamment donné dans les plaquettes d’information et sur le site dédié de RTE. Ainsi, par exemple, à 30 m d’une ligne 225 000 volts, on estime que la champ électrique vaut en moyenne de l’ordre de 200 volts par mètre (V/m) et le champ magnétique de l’ordre de 0,5 microtesla (µT).

En pratique cependant, si on veut une estimation plus précise, il faut alors prendre en compte tous les paramètres d’influence dont les principaux sont la géométrie de la ligne, la tension de la ligne et le courant qui y circule.

Mais on peut aller bien plus loin dans la complexité ! Par exemple pour une ligne aérienne, la hauteur des conducteurs par rapport au sol dépend de leur température (un conducteur chaud se détend et se rapproche donc du sol) et cette température dépend elle-même de la température extérieure et de l’échauffement lié au courant qui circule dans ces conducteurs. Dans certains logiciels de calcul, on peut même tenir compte du vent (qui refroidit le conducteur) et de l’ensoleillement (qui chauffe plus ou moins le conducteur en fonction de son état de surface).

On peut donc aller très loin dans la prise en compte des facteurs d’influence, mais au final, même une estimation très précise du champ généré par une ligne à haute tension ne donnera qu’une estimation limitée de l’exposition des riverains : en effet, en matière de champs magnétiques à 50 Hz, il existe de nombreuses sources et certaines d’entre elles peuvent être difficiles à identifier, telles que par exemple les réseaux électriques de distribution ou d’éclairage public. S’y ajoutent, en milieu résidentiel, tous les champs générés par les appareils électriques domestiques. C’est également le cas en milieu professionnel, dans les transports, les centres commerciaux, etc. L’exposition globale d’une personne reste donc, au final, très complexe à évaluer.

UN SITE D’INFORMATION OÙ SONT COLLECTÉES TOUTES LES MESURES ?

Mis en place par un décret de 2011, un vaste plan de mesures a été mis en œuvre à partir de 2013, dans l’objectif de mettre à disposition du public des mesures de champ magnétique réalisées au voisinage des lignes à haute tension.

Il s’agit d’un dispositif unique au monde par son ambition et exemplaire en matière d’information. Plus de 5000 mesures ont été réalisées à ce jour et sont accessibles sur le site : https://www.cem-mesures.fr/

COMMENT SOLLICITER UNE MESURE DE CHAMP MAGNÉTIQUE PRÈS DE CHEZ MOI ?

En l’état, le dispositif national a concerné en priorité les zones urbanisées traversées par des lignes de forte puissance. Le dispositif peut donc ne pas avoir concerné telle ligne (de faible puissance) ou bien telle zone d’habitat dispersé. Pour compléter le dispositif, un accord existe depuis 2010 entre RTE et l’Association des Maires de France, par lequel RTE s’engage à répondre à toute demande d’information sur les champs électromagnétiques émis par ses ouvrages.

A ce titre, en premier lieu, l’Association des Maires de France et RTE ont co-rédigé une plaquette d’information mise à disposition des maires des 18 000 communes de France métropolitaine traversées par des lignes à haute tension.

En second lieu une boite mail a été mise en place pour recueillir toutes les demandes particulières de mairies. Toute demande donne lieu à une prise de contact au cours de laquelle est définie la meilleure réponse à apporter, qui peut par exemple être l’intervention d’un technicien de RTE qui viendra faire des relevés de champ et répondre aux questions des riverains. Une autre possibilité est l’intervention d’un laboratoire extérieur accrédité qui effectuera des mesures sur site, suivant un protocole normalisé. Le rapport de mesure sera envoyé directement en mairie et, sur demande de la mairie, les frais d’intervention seront pris en charge par RTE.

Concrètement, toute personne souhaitant bénéficier de ce dispositif d’information doit donc en faire la demande auprès de sa mairie, qui s’adressera alors à RTE.